Journal de bord – Un week-end fort en chocolat…

Le 2 et 3 novembre dernier, Book Station était de sortie. Et pour un week-end chargé comme un sapin la veille de Noël, qui plus est ! 

C’est Nicolas et Rémi, en bons fondateurs de la plateforme, qui s’y sont collés. Pour commencer, hop, direction le Salon Fantastique pour une après-midi de balade bienheureuse où l’hydromel et les copains ont coulé à flot ! Le lendemain, on se sépare pour couvrir plus de terrain. Pendant que Rémi continue son tour du fantastique, c’est vers la SF que se dirige Nicolas avec les Utopiales de Nantes…

On laisse le micro à Nicolas pour un compte rendu dans les règles de l’art… ! -oui, bon, il se pourrait que la chargée de com’ y ait mis son grain de sel…

Salon Fantastique

Le lieu 

plan du salon fantastique

Le Salon Fantastique est sur un seul niveau, rectangulaire et découpé en quadrillage. C’est un endroit où on flâne et on se perd, autant par choix que parce qu’il est difficile de se repérer dans le dédale de ce grand village imaginaire. Des allées au nom de Dragons, des exposants à perte de vue et un fourmillement qui nous a fait raté quelques connaissances… ! – à charge de revanche, bien sûr ! -. 2 espaces se dégagent du corps labyrinthique : l’entrée et l’unique scène des conférences. Tout au fond de l’événement se trouve aussi un espace de jeux de société et jeux de rôle.

Organisation et animation

entrée du Salon Fantastique

L’événement est géré de bout en bout par une association dédiée à celui-ci. Celle-ci dispose d’une quantité conséquente de bénévoles pour assurer la prestation. Néanmoins, l’ensemble donne un sentiment très décontracté, avec une gestion très simple de la billetterie.

Les stands littéraires sont disposés au compte goutte, aléatoirement dans l’événement.  Le plus grand stand littéraire revient à la librairie officielle du salon.

L’accueil proposait une chasse aux trésors, consistant à trouver des objets éparpillés sur les stands du salon. Elle ne livre par contre aucun plan aux participants, mais un plan est affiché sur le stand d’accueil. Les visiteurs sont ensuite invités à repasser à l’accueil pour récupérer leur récompense (et cela marche dès le vendredi).

La sécurité était renforcée (pas très étonnant pour un événement parisien…). Toute sortie est définitive, mais un espace fumeur est normalement aménagé tant pour les exposants que les visiteurs.

Les visiteurs

Constat écrit d’après le ressenti d’une après-midi – celle du vendredi – passée au salon.Les visiteurs sont jeunes, branchés Fantasy et aiment se perdre entre les stands. On a aussi croisé quelques familles.

Les exposants

Principalement, il s’agit d’artisans : masques, goodies, cuir, armes, alcool, nourriture médiévale… Ce qui renforce l’aspect village. En ce qui concerne les exposants littéraires, on trouve une majorité d’auteurs indépendants. Ils sont placés un peu aléatoirement dans le salon, séparés des stands éditeurs.

Bilan/conclusion

Rémi, heureux

C’était notre toute première fois au Salon Fantastique, et c’était bien. L’ambiance est conviviale, chaleureuse, les gens aussi, et on s’est bien plus à se perdre entre les allées brumeuses et monstrueuses de ce village fantastique ! On a retrouvé beaucoup de connaissances et rencontré pas mal de nouveaux visages, on vous laisse vous rediriger sur notre page facebook si vous cherchez une liste exhaustive de tout ce petit monde [hop : ça c’est le lien vers le post facebook]. Bref, comme à chaque fois, des nouveaux projets en perspectives et surtout des nouveaux membres Book Station a l’horizon (et ça, nous, on aime bien) !

Les bénévoles et l’accueil ont été très sympathiques et ont su nous informer sur l’organisation du salon. On réfléchit déjà à comment travailler ensemble l’année prochaine, afin de guider les lecteurs du salon fantastique vers les livres qui leur correspondent !

D’après ce qu’on a pu en constater, les écrans en libre service ont toutes leur place à l’accueil du salon – sous la surveillance des bénévoles de l’événement ? – Elles toucheront spécifiquement celles et ceux qui souhaitent trouver des livres qui leur correspondent  tout en se laissant le temps de flâner dans les allées.
La carte interactive, qu’on a brièvement évoqué sur le groupe facebook de Book Station, prend d’ailleurs ici tout son sens ! (de quoi nous donner du travail de développement pour l’année, quoi 😉 ).
La présence d’artisans, créateurs et boutique de jeux de société repose la question le l’élargissement du concept à des secteurs d’activité tiers. 

dernière acquisition en date

En bref, une chouette expérience !

Les Utopiales

L’événement

visuel de l’événement

L’événement est réputé pour être le plus important festival dédié à la science fiction de France. Et le registre transparaît dans l’ambiance générale ! Cette année, la thématique portait sur le corps sous toutes ses formes : physique (biologique, minéral, cosmique), psychique (le moi synthétisé), social, virtuel.

Le lieu

L’événement investit l’intégralité de l’espace de la Cité des Congrès de Nantes, occupant ainsi 3 niveaux, comprenant 5 salles de conférences/projections et 2 scènes, de nombreuses expositions, un pôle jeu vidéo, un pôle ludique, etc.

Pour jeter un oeil à ce que proposait les expositions, rdv sur facebook dans l’album dédié à ce week-end : [hop, l’album photo est là si tu cliques]

Organisation

Une partie de l’organisation est à priori géré par l’espace des congrès (notamment la partie billetterie), et le reste par l’association.

Le dress code semble de mise, puisque tous les membres de la team Utopiales était en tenu de bureau (en décalage avec le Salon Fantastique).

Tout y est organisé au millimètre et les timings respectés. Même les dédicaces sont tournantes, ce qui laisse finalement très peu de marge de manœuvre pour se faire dédicacer un livre.

L’événement met à disposition des visiteurs un livret détaillant le planning et le plan du salon (cf : image de la section « le lieu »). Malheureusement, il n’est pas précisé sur le plan où ont lieu les dédicaces, ce qui oblige à naviguer à l’aveugle.

L’espace librairie est le plus large visité à ce jour. Ils ont réussi le pari de rassembler en un seul lieu plus de livres que certains événements littéraires n’ont la place d’en proposer. La sélection propose une très belle représentation de la science-fiction, d’aujourd’hui et d’hier, en ne se limitant pas à la thématique de l’édition ou de ses invités.

La sécurité est présente mais bien plus détendu qu’au Salon Fantastique, avec un simple fouille des sacs.

Les visiteurs

Un public surtout présent pour assister au conférence et où les dédicaces sont foncièrement secondaires. L’espace librairie est plus proche du marché au puce où l’on chine table par table. Peu de lien avec les thématiques et les auteurs-conférencier en somme, si ce n’est par quelques mise en avant notables, et via les conférences qui appellent à rencontrer l’auteur en dédicace dans le créneau qui lui est accordé.
En somme, le visiteur se veut ici exigeant et en parfaite connaissance de son sujet.

librairie des Utopiales

Les exposants

Aussi étonnant que cela paraisse, il n’y a aucun exposant littéraire (à l’exception d’ActuSf qui est partenaire de l’événement puisqu’il assure la captation audio/vidéo des conférences et les interviews des invités). Ceux-ci sont uniquement représentés à travers leurs romans dans l’espace libraire. Cet espace librairie (voir photo ci-dessus) rassemble 10 boutiques et est proposé par “Les libraires complices de Nantes”.

On compte pour autant d’autres types d’exposants, notamment de jeu vidéo indé, des universitaires, des artisans, des boutiques de goodies, de jeux de sociétés, une librairie d’occasion, une autre spécialisée manga, une autre dans le jeu de rôle… 

États généraux de l’Imaginaire

Bien que je sois arrivé en toute fin de conférence -les joies de la SNCF-, le nombre d’acteurs présents était en large baisse par rapport à l’année dernière. Et les discussions en fin de conférence portaient sur le même sujet : la young adulte n’est toujours comptabilisé dans l’imaginaire, et le volume de production est toujours trop grand par rapport à marché de lecteurs qui ne se renouvelle pas. Il semble qu’aucun changement notable n’est marqué cette nouvelle année, si ce n’est une amélioration de la couverture des médias pour le registre.
Une écoute attentive du podcast pourra confirmer ou infirmer ce sentiment.

Bilan/conclusion

Une autre première fois avec les Utopiales. On m’en avait parlé comme l’un des plus grands salon littéraire de l’Imaginaire. Ce que j’ai pu remarqué, c’est qu’il ne ressemble pas aux autres que j’ai pu visité. En effet, les Utopiales sont surtout reconnus pour la qualité et le nombre de leurs conférences. C’est le point central de l’événement. Et au passage, puisque je ne pouvais pas quitter Nantes sans avoir assister à l’une d’entre elle, j’ai écouté Lewis Trondheim et Olivier Vatine parler de leur Space opéra-comédie en huit tome : Infinity 8. Une agréable découverte que je me suis empressé de commander auprès de mon librairie de BD préférée !

J’ai été très étonné de ne pas retrouver plus d’exposants littéraires, également. Dans l’espace libraire, les bornes Book Station auraient très bien trouvé leur place, permettant juste de guider et d’informer le lecteur dans le stock présenté -parce que ça prend vite du temps d’y trouver ce qu’on cherche et que les conférences n’attendent pas ! Book Station n’étant finalement qu’un prestataire technique au service d’une sélection de libraires et de lecteurs exigeants.

La gestion des dédicaces en tant que tel est un autre point où nous pourrions intervenir. En effet, nombreux étaient à se plaindre de l’inaccessibilité de l’information concernant les dédicaces, créant un sentiment de frustration pour ceux qui souhaitaient assister au conférence et parler avec les auteurs. Surtout que ces derniers ont des créneaux très précis à respecter auquel le lecteur doit s’adapter… Pas facile donc. Et beaucoup de choses à imaginer.

En bref, content d’avoir enfin pu visiter ce festival en personne ! Même si je n’ai pu y rester qu’une journée, c’était intéressant de voir le mode de fonctionnement différent des Utopiales et de croiser des connaissances, penser la suite de Book Station, sans parler de toutes les expositions sympas sur lesquelles je ne me suis pas étendu mais que j’ai pris plaisir à arpenter !

Parce qu’on arpente difficilement un salon sans remplir sa PAL…

Journal de bord – un automne événementiel !

La rentrée scolaire et littéraire de Book Station a commencé sur les bonnets de roues, comme dirait notre mani tout. Et pour cause ! Avec deux événements à son actif et un concept d’accueil lecteur qui se peaufine avec l’expérience, l’équipe s’est retrouvée bien occupée. Retour sur un automne 2018 du type été indien et stand en folie !

Le stand, déjà. Kescekecé ?

Un peu perdu pendant les événements littéraires ? Pas d’inquiétude, Book Station se propose d’être votre guide ! En effet, grâce à la plateforme, nous pouvons orienter les lecteur·trices dans l’événement et en fonction de leur sensibilité littéraire.

Comment ça marche ?
En amont, notre équipe répertorie l’événement et son programme (conf, table ronde, concours, etc.), ses invité·es et exposant·es, ainsi que les créations présentées. Quand c’est possible, on demande aux ayants droit de vérifier tout ça (tant qu’à faire, on préfère l’information ultra fiable), et hop : on a tout en main pour vous guider !
Que vous choisissiez de la consulter sur votre smartphone ou sur les ordinateurs qu’on met à votre disposition sur l’événement, la page Book Station de l’événement en question vous révèle tout ce que vous cherchez à savoir : un avis sur un livre en particulier ? Un conseil pour trouver la saga fantasy qui parlera de nature et de féminisme ? À la recherche de la conférence qui me correspond le plus ?

Les Aventuriales

www.book-station.fr/evenement/salon/les-aventuriales-2018

Les Aventuriales ? C’est un salon littéraire de l’Imaginaire qui se déroule tous les ans à Ménétrol (à côté de Clermont-Ferrand) à la fin du mois de septembre – pour plus d’info sur l’événement, allez donc checker le lien juste au-dessus ! -. Cette année, nous étions partenaires du salon, ce qui nous a permis d’y installer le magnifique stand que vous voyez ci-dessus. Cette présence physique nous a permis de faire la démonstration de la plateforme aux exposants (éditeurs, auteurs et illustrateurs, donc) ce qui s’est avéré positif !

Si nous n’avons pas atteint des sommets de fréquentation, cette presque-première fois s’est très bien déroulée ! Un accueil globalement positif, avec un stand jugé utile par les visiteur·ses. Des lecteur·rices ravi·es de leurs trouvailles, des étudiant·es en métiers du livre qui ont bien apprécié le projet et des auteur·rices content·es : que demander de plus ?!

Au niveau des recherches effectuées sur le site, on remarque que la Fantasy et ses sous-genres avaient la cote aux Aventuriales ! Les utilisateurs ont aussi particulièrement apprécié de pouvoir avoir un complément d’information sur les livres qu’ils avaient à l’oeil depuis notre stand (avec les liens de prescription, notamment).

En quelques chiffres ?

  • Fréquentation du stand (ne sont ici comptées que les personnes avec qui nous avons discuté de Book Station, bien sûr !) : 3% des visiteurs, soit 65 personnes.
    • 77% de personnes intéressées
    • 4,5% de désintérêt ou rejet
    • 57% ont utilisé le site en quête de conseils
  • 12 ventes engendrées par ces conseils (à notre connaissance)
  • 3 ventes ratées (à notre connaissance), toutes parce que l’auteur·rice n’étaient plus là

Qu’est ce qu’on pourrait améliorer ?

    • Notre visibilité sur l’événement (meilleure signalétique)
  • L’agrégation d’information en amont 
  • L’interface utilisateur pour qu’elle soit plus instinctive et qu’elle permette au visiteur de se renseigner sur le site en autonomie

OctoGônes

www.book-station.fr/evenement/convention/octogones-9eme-edition

La convention OctoGônes se déroule tous les ans à Villeurbanne en octobre. L’événement réunit les univers de l’Imaginaire et du Jeu et notre partenariat concernait surtout le pôle imaginaire – le pôle littérature donc. Cette fois encore, le stand a prouvé son utilité et ça a été un plaisir de discuter avec tous ces lecteur·rices enthousiastes. Là encore, c’est la Fantasy et ses sous-genres qui a rencontré la palme du registre le plus recherché ! Évidemment, l’événement étant surtout centré sur le jeu, nous avons également beaucoup orienté des visiteur·euses qui cherchaient des infos sur les éditeurs de jeux et l’agencement de la salle.

Occasion de belles retrouvailles, comme de jolies rencontres, les 3 jours de convention ont donc été intenses et positifs !

En quelques chiffres ?

  • Fréquentation du stand (ne sont ici comptés que les personnes a qui nous avons présenté de Book Station) : 1.3% des visiteurs, soit 81personnes.
    • 87% de personnes intéressées
    • 13% de désintérêt ou rejet
    • 43% ont utilisé le site en quête de conseils
  • 2 ventes engendrées par ces conseils (à notre connaissance)

Qu’est ce qu’on pourrait améliorer ?

    • L’organisation du partenariat (pas toujours facile quand c’est la première fois qu’on bosse avec une structure !)
  • L’agrégation d’information en amont, notamment concernant les jeux de rôle que nous n’avions pas répertorié
  • L’animation du pôle imaginaire pour lui donner plus de visibilité
  • L’interface utilisateur pour qu’elle soit plus instinctive et qu’elle permette au visiteur de se renseigner sur le site en autonomie

Et la suite ?

S’il nous reste un peu de travail, nous sommes en bonne voie pour proposer une prestation solide pour vos salons ! D’ailleurs, si des organisateurs d’événement intéressés se cachent parmi les lecteurs de cet article, qu’ils n’hésitent pas à nous contacter, on devrait pouvoir arranger quelque chose ensemble… !

Vous avez envie de voir ça de vos propres mirettes ou juste de venir nous dire bonjour ? Pas de soucis, on prévoit déjà d’autres (re)présentations (cette liste sera mise à jour au fur et à mesure de la mise en place des partenariats) :

    • Salon du Vampire, Lyon, 2 et 3 février 2019
    • Japan Tours Festival, Tours, 22-24 février 2019

La team Book Station espère vous croisez encore plus nombreux aux prochains événements ! Quoi qu’il en soit, on ne manquera pas de vous débriefer tout ça… Alors à la revoyure !