[On a lu] Erreur 404

Nicolas a lu Erreur 404 d’Agnès Marrot édité chez Gulf Stream.

Jeu Vidéo, Fantastique, Anticipation, Jeune Adulte, Féminisme

Nicolas

Erreur 404 se situe dans le même univers que IRL et aborde les mêmes thématiques : le monde virtuel, le jeu vidéo, les rapports humains. Le récit vient interroger le réel et plus précisément ce qui différencie le réel du virtuel lorsqu’on est incapable de faire le distinguo avec nos propres sens. Dans cet opus, on passe de l’autre côté de l’écran pour suivre la quête de reconnaissance d’un joueur cherchant à se faire une place dans le milieu du pro-gaming en 2100. L’intrigue est clairement inspirée de Pokémon, mais la fin va couper avec cet univers de référence.

Les personnages – humains et virtuels – sont bien écrits, on s’attache rapidement. Mais, je me suis senti vieux et con, en grande partie à cause de la référence à Pokémon. Je n’ai jamais adhéré à la saga : prendre le contrôle de petits animaux et les forcer à se battre, cet exergue de la violence, ça me dérange. Alors retrouver ici les mêmes mécaniques m’a laissé dubitatif, surtout avec la fin qui sort complètement de ce cadre violent et de confrontation. J’ai d’ailleurs préféré la seconde moitié du livre : plus sombre, plus adulte.

Comme pour le premier opus, j’ai trouvé le background délaissé au profit d’une intrigue qui n’a pas correspondu à mes attentes. J’en attendais plus sur le fonctionnement de la société en 2100 et l’évolution de l’environnement, et là aussi je suis un peu resté sur ma faim. Mais Agnès Marot a un style bien à elle : rapide, concis, avec un grain de folie, aussi me suis-je laissé embarquer jusqu’au bout de l’aventure.