[On a lu] Janski Beeeats

Nicolas a lu la nouvelle création pour la collection de Davy Mourrier chez Delcourt, Janski Beeats. Dans un style manga-comics-bd, l’artiste illustrateur musicien Janski Beeeats nous offre l’histoire du personnage qui l’accompagne depuis les débuts de sa musique.

Fantastique, BD, Dystopie, Virus, Musique, Zombie, Manga

Nicolas

Janski est un petit garçon atteint du virus qui détruit l’humanité. Il semble pouvoir y échapper en écoutant de la musique. Son entourage, conscient de son importance pour la survie de l’espèce humaine, l’envoie dans la dernière cité afin d’aider les chercheurs à trouver un vaccin…

C’est trépidant, drôle et engagé. Désabusé d’une partie de l’humanité, tout en étant amoureux de l’autre. Le livre est enrichi par des morceaux de musique accordés aux scènes, ce qui donne une œuvre d’ensemble unique, où l’artiste joue tous les rôles : scénariste, illustrateur, coloriste, et musicien.

Une bande dessinée réservée malgré tout à un public averti, celle-ci n’hésitant pas à aborder des sujets sensibles tels que : les violences policières, la discrimination, le viol, le trafic, la propagande par le divertissement. En effet, si l’album s’adresse d’abord plutôt à un jeune public, plus le personnage s’enfonce dans la ville et ses combats, plus l’histoire tant à parler aux adultes.

Bon, je ne vais pas vous mentir, j’étais déjà fan du musicien et de la construction du personnage bien avant de lire la BD. Je reste malgré tout assez surpris, car en plus de respecter, avec rythme, la mécanique du shönen japonais, il se permet d’y mélanger les genres, empruntant tant au Hentaï, qu’aux comics ou la bande dessinée française, avec pour chaque scène un thème de fond. J’ai parfois été un peu dérangé par certaines cases, qui hors contexte peuvent choquer, mais qui s’inscrivent dans un univers bien plus sombre et oppressant que le style peut laisser présager.

Une très bonne découverte dans tous les cas ! En espérant que l’auteur trouve son public et qu’on est une chance de lire l’épisode 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaires