Mois de l’Imaginaire : le bilan

Octobre 2017 s’est démarqué avec la première édition du mois de l’Imaginaire. Mais 4 mois après l’événement, quel bilan peut-on en faire ?

 

Le mois de l’Imaginaire, c’est qui, c’est quoi, ça vient d’où ?
Le mois de l’Imaginaire naît de l’observation que la littérature de l’imaginaire est sous-représentée en France, et notamment dans les médias, quand d’autres représentations culturelles (jeux-vidéos, cinéma, série…) ont la côte ! En chiffre, ça donne ça :

4,4% de la production des livres (hors jeunesse) est imaginaire
7.7% de part de marché
1% de représentation médiatique

Fort de ce constat, certains éditeurs de l’Imaginaire ont décidé d’allier leurs forces en formant un collectif. L’objectif : promouvoir et célébrer ce registre littéraire en créant le mois de l’imaginaire !

 

Pourquoi le mois d’octobre ? C’est la question que nous avons posé à Davy Athuil de Mü Éditions. Il nous explique que, hormis le mois de mai, tous sont déjà rattaché à d’autres événements (polar, livre de poche, rentrées littéraires…). De plus, une étude de marché démontrerait que les gens achètent plus en octobre (moins de promiscuité avec les vacances d’été, moins de jours fériés) et sont donc plus susceptibles de s’intéresser à ce type d’événement.

Retrouvez le mois de l’imaginaire 2017 sur Book-Station !

 

 

Comment ça s’est passé ? Retour sur octobre 2017.
C’est parti pour quelques données supplémentaires ! Nous les avons collectées en nous référant à la page facebook de l’événement et en contactant directement les organisateurs quand nous en avions la possibilité.
Voici donc en quelques chiffres la première édition du mois de l’Imaginaire :

15 signataires
32 événements dédiés
14 villes
20 lieux différents

 

Quels types d’événements ?
12 dédicaces et rencontres avec des auteurs
6 Masterclass, tables rondes, rencontres autour de l’imaginaire et de ses thèmes
4 grands événements (de type salon du livre)
3 événements autour d’une maison d’édition de l’Imaginaire
1 atelier d’écriture
1 exposition
1 club de lecture
1 inauguration
1 focus sur les coups de coeur des lecteurs
1 spectacle vivant
1 après-midi jeux

Le nombre de participants ?
D’après facebook : 1911 intéressés / 616 participants
 
Sur 16 événements sondés* : 2691 participants

L’impact sur les livres vendus ?
Ayant eu très peu de réponses des éditeurs concernant la vente des livres, nous n’avons pas de chiffre à présenter. Cependant, une grande tendance se dessine au cours de ce mois d’octobre (et plus globalement sur l’année 2017) : les ventes des livres de poche sont en hausse tandis que les beaux livres suivent la courbe inverse.

Le festival des Utopiales à Nantes
Le mois de l’Imaginaire a également eu une incidence sur le festival des Utopiales, qui avait lieu début novembre. Par rapport aux années précédentes, on constate une augmentation à hauteur de 12% sur les ventes et de 10% sur les visiteurs du salon.
Les Utopiales se sont également illustrées par les états généraux de l’Imaginaire, ou l’occasion de faire le point sur la réalité francophone des littératures de l’imaginaire. Cela a donc permis de clore ce mois de l’Imaginaire en relançant le dialogue, bien que les petits et moyens éditeurs n’aient que trop peu répondu à l’appel. Cette-fois ci, c’est le thème des médias qui a été abordé. “La prochaine fois, nous pourrions parler de la distribution des petites et moyennes librairies ou de la rémunération de l’auteur ?” propose Davy Athuil (Mü Éditions), des idées déjà plein la tête.

Pour en savoir plus sur ces états généraux, vous pouvez lire le compte rendu de Mü Editions par ici ou celui de Just A World par là.

 

Bon très bien mais… qu’ont pensé les organisateurs et signataires de cette édition 2017? Critic Éditions, Livre de Poche, les Moutons Électriques et Mü Éditions ont accepté de nous répondre !

Les quatre éditeurs parlent tous d’un bilan positif et d’une première édition qui a tenu ses promesses, “compte tenu du fait qu’on a lancé cette première édition sans avoir vraiment le temps de l’organiser ni de la préparer”, précise Davy Athuil (Mü Éditions). “Évidemment, il y a beaucoup de choses qui auraient pu mieux se faire, surtout concernant l’organisation interne, mais je suis content de la tournure qu’a pris l’événement” poursuit-il.

Pour Livre de Poche, “l’événement a fait parler des littératures de l’Imaginaire et de nombreuses initiatives ont émergé un peu partout en France. Il y a eu un vrai engouement de la part des libraires et de la presse pour le Mois de l’Imaginaire, et c’est très encourageant.” Comme eux, les autres éditeurs sont contents de voir que dans toute la France, libraires et bibliothécaires se sont lancés dans l’aventure.

“Il y a encore énormément de travail à faire pour que d’autres libraires ou groupements de libraires réagissent et participent”, ponctue quand même les Moutons Électriques, “mais d’ores et déjà, les résultats (par exemple +30% chez Mollat à Bordeaux) démontrent clairement combien l’imaginaire est porteur et pourrait être bien mieux défendu par la librairie française.”

La librairie-édition Critic a quant à elle organisée et co-organisée 8 événements qui ont accueilli en tout 680 participants. Des dédicaces, des événements en partenariat, dans plusieurs lieux… Elle a pu profiter du festival international du court métrage insolite et fantastique de Rennes pour proposer un événement Transmédia qui a dynamisé sa programmation automnale. Si le mois d’octobre a été fatiguant pour ces libraires, “et le travail de libraire est déjà fatigant”, ajoute-t-on en riant, il semblait important pour cette maison d’édition/librairie de donner une véritable impulsion à cette première édition. Tout en précisant qu’elle n’en fera pas autant l’année prochaine (ce qu’on leur souhaite !).

“C’est tout ce que nous souhaitions”, nous dit Emma Angot de Livre de Poche, “promouvoir les littératures de l’Imaginaire auprès d’un large public et démocratiser ce genre, donner la parole aux passionnés et amener des novices à se prêter au jeu. Nous sommes ravis de nous lancer l’année prochaine dans une deuxième édition et élargir nos ambitions !”

L’éditeur de Mü Éditions nous confiait d’ailleurs en décembre dernier que l’organisation de la prochaine édition avait tout juste commencé en groupe restreint. La dynamique est donc lancée et nous pouvons nous attendre à une édition 2018 pleine de surprises !

 

Quelles répercussions sur l’année 2018 ?

Si il est encore trop tôt pour les lister, cette première édition a déjà eu un impact sur la stratégie 2018 des éditeurs concernés. Fin janvier, l’ARALL (Auvergne-Rhône-Alpes Livres et Lectures) organisait une rentrée littéraire de l’Imaginaire, l’occasion pour les éditeurs de l’Imaginaire de venir présenter leur catalogue à venir et les nouveautés de l’année. On remarque que beaucoup d’entre eux se lancent, ou se sont lancés, dans l’édition d’Intégral ou de livre de poche, deux types de publications qui semblent s’être bien vendues pendant le Mois de l’Imaginaire.

 

Voilà pour cet article bilan sur le mois de l’Imaginaire ! N’hésitez pas à laisser un commentaire pour venir le compléter, le préciser, ou simplement nous laisser vos impressions !

 

 

 

* Vous voulez connaître nos sources ? (Bon allez, d’accord !)
Sources : la page facebook du mois de l’Imaginaire et les événements associés, le kit presse de Utopiales et les supports de communications associés
Les éditeurs interrogés : Davy Athuil et Driss Embarek de Mü Éditions, les Moutons Électriques, Éric Marcelin de Critic Éditions, Emma Angot de Livre de Poche
Organisateurs d’événements interrogées pour les événements suivants : Les dédicace de Xavier Mauméjean, Eric Henninot, Alain Damasio et Aurélie Wellenstein et Rob Marty chez Critic Librairie à Rennes, Rencontre Bragelonne et rencontre avec les éditions Atalante chez Critic Libraire-Éditeur à Rennes, Rencontre avec les éditions Critic au Service Culturel de l’université Rennes 2, Vivergence par la troupe La Flamme à Rennes, séance de dédicace à la librairie de l’Odyssée de Lyon, Masterclass de l’Imaginaire organisée par l’Arald à Lyon, Rencontre et dédicaces avec Ange et Rodolphe Marty au Furet du Nord Carré Serant à Lieusant, Atelier et rencontre avec Cécile Delacour-Maitrinal à la médiathèque de Grand Quevilly, Table ronde : héros en quête de liberté dans la littérature fantasy organisée (entre autre) par Arsenal à Metz, dédicace de Pierre Léauté à l’espace culturel de Drefféac, dédicace d’Emmanuel Quentin au carrefour de Béziers, rencontre avec Michal Ajvaz à la librairie Oblique de Auxerre, le Galactic Days festival organisé par Auxerre Galactic Days à Auxerre.

 

One thought on “Mois de l’Imaginaire : le bilan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaires