[On a lu] La Caste des Méta-barons

Rémi a lu les BDs de Jodorowsky et Gimenez, publiés chez Les Humanoïdes AssociésLa Caste des Méta-barons (8 volumes)

 

Bande Dessinée, Science-fiction, Grand classique, Philosophie, Saga, Dynastie, Combattants

Rémi

L’une de mes premières BDs de Jodorowsky et Gimenez (il y en eu beaucoup d’autres ensuite 😉 ) et mes premiers pas en science-fiction !

Elles dépeignent les origines du Méta-baron (présenté dans l’Incal), à travers ses différents ancêtres, guerriers de plus en plus extraordinaires à chaque génération… Jusqu’au guerrier parfait : le méta-baron. Un grand classique à dévorer, une réflexion profonde sur les valeurs de nos sociétés et celles qui nous poussent à nous battre. Le dessin hyper travaillé de Gimenez fait de chaque planche une œuvre à part entière et sert à merveille le scénario de Jodorowsky.

Mois de l’Imaginaire : le bilan

Octobre 2017 s’est démarqué avec la première édition du mois de l’Imaginaire. Mais 4 mois après l’événement, quel bilan peut-on en faire ?

 

Le mois de l’Imaginaire, c’est qui, c’est quoi, ça vient d’où ?
Le mois de l’Imaginaire naît de l’observation que la littérature de l’imaginaire est sous-représentée en France, et notamment dans les médias, quand d’autres représentations culturelles (jeux-vidéos, cinéma, série…) ont la côte ! En chiffre, ça donne ça :

4,4% de la production des livres (hors jeunesse) est imaginaire
7.7% de part de marché
1% de représentation médiatique

Fort de ce constat, certains éditeurs de l’Imaginaire ont décidé d’allier leurs forces en formant un collectif. L’objectif : promouvoir et célébrer ce registre littéraire en créant le mois de l’imaginaire !

 

Pourquoi le mois d’octobre ? C’est la question que nous avons posé à Davy Athuil de Mü Éditions. Il nous explique que, hormis le mois de mai, tous sont déjà rattaché à d’autres événements (polar, livre de poche, rentrées littéraires…). De plus, une étude de marché démontrerait que les gens achètent plus en octobre (moins de promiscuité avec les vacances d’été, moins de jours fériés) et sont donc plus susceptibles de s’intéresser à ce type d’événement.

Retrouvez le mois de l’imaginaire 2017 sur Book-Station !

 

 

Comment ça s’est passé ? Retour sur octobre 2017.
C’est parti pour quelques données supplémentaires ! Nous les avons collectées en nous référant à la page facebook de l’événement et en contactant directement les organisateurs quand nous en avions la possibilité.
Voici donc en quelques chiffres la première édition du mois de l’Imaginaire :

15 signataires
32 événements dédiés
14 villes
20 lieux différents

 

Quels types d’événements ?
12 dédicaces et rencontres avec des auteurs
6 Masterclass, tables rondes, rencontres autour de l’imaginaire et de ses thèmes
4 grands événements (de type salon du livre)
3 événements autour d’une maison d’édition de l’Imaginaire
1 atelier d’écriture
1 exposition
1 club de lecture
1 inauguration
1 focus sur les coups de coeur des lecteurs
1 spectacle vivant
1 après-midi jeux

Le nombre de participants ?
D’après facebook : 1911 intéressés / 616 participants
 
Sur 16 événements sondés* : 2691 participants

L’impact sur les livres vendus ?
Ayant eu très peu de réponses des éditeurs concernant la vente des livres, nous n’avons pas de chiffre à présenter. Cependant, une grande tendance se dessine au cours de ce mois d’octobre (et plus globalement sur l’année 2017) : les ventes des livres de poche sont en hausse tandis que les beaux livres suivent la courbe inverse.

Le festival des Utopiales à Nantes
Le mois de l’Imaginaire a également eu une incidence sur le festival des Utopiales, qui avait lieu début novembre. Par rapport aux années précédentes, on constate une augmentation à hauteur de 12% sur les ventes et de 10% sur les visiteurs du salon.
Les Utopiales se sont également illustrées par les états généraux de l’Imaginaire, ou l’occasion de faire le point sur la réalité francophone des littératures de l’imaginaire. Cela a donc permis de clore ce mois de l’Imaginaire en relançant le dialogue, bien que les petits et moyens éditeurs n’aient que trop peu répondu à l’appel. Cette-fois ci, c’est le thème des médias qui a été abordé. “La prochaine fois, nous pourrions parler de la distribution des petites et moyennes librairies ou de la rémunération de l’auteur ?” propose Davy Athuil (Mü Éditions), des idées déjà plein la tête.

Pour en savoir plus sur ces états généraux, vous pouvez lire le compte rendu de Mü Editions par ici ou celui de Just A World par là.

 

Bon très bien mais… qu’ont pensé les organisateurs et signataires de cette édition 2017? Critic Éditions, Livre de Poche, les Moutons Électriques et Mü Éditions ont accepté de nous répondre !

Les quatre éditeurs parlent tous d’un bilan positif et d’une première édition qui a tenu ses promesses, “compte tenu du fait qu’on a lancé cette première édition sans avoir vraiment le temps de l’organiser ni de la préparer”, précise Davy Athuil (Mü Éditions). “Évidemment, il y a beaucoup de choses qui auraient pu mieux se faire, surtout concernant l’organisation interne, mais je suis content de la tournure qu’a pris l’événement” poursuit-il.

Pour Livre de Poche, “l’événement a fait parler des littératures de l’Imaginaire et de nombreuses initiatives ont émergé un peu partout en France. Il y a eu un vrai engouement de la part des libraires et de la presse pour le Mois de l’Imaginaire, et c’est très encourageant.” Comme eux, les autres éditeurs sont contents de voir que dans toute la France, libraires et bibliothécaires se sont lancés dans l’aventure.

“Il y a encore énormément de travail à faire pour que d’autres libraires ou groupements de libraires réagissent et participent”, ponctue quand même les Moutons Électriques, “mais d’ores et déjà, les résultats (par exemple +30% chez Mollat à Bordeaux) démontrent clairement combien l’imaginaire est porteur et pourrait être bien mieux défendu par la librairie française.”

La librairie-édition Critic a quant à elle organisée et co-organisée 8 événements qui ont accueilli en tout 680 participants. Des dédicaces, des événements en partenariat, dans plusieurs lieux… Elle a pu profiter du festival international du court métrage insolite et fantastique de Rennes pour proposer un événement Transmédia qui a dynamisé sa programmation automnale. Si le mois d’octobre a été fatiguant pour ces libraires, “et le travail de libraire est déjà fatigant”, ajoute-t-on en riant, il semblait important pour cette maison d’édition/librairie de donner une véritable impulsion à cette première édition. Tout en précisant qu’elle n’en fera pas autant l’année prochaine (ce qu’on leur souhaite !).

“C’est tout ce que nous souhaitions”, nous dit Emma Angot de Livre de Poche, “promouvoir les littératures de l’Imaginaire auprès d’un large public et démocratiser ce genre, donner la parole aux passionnés et amener des novices à se prêter au jeu. Nous sommes ravis de nous lancer l’année prochaine dans une deuxième édition et élargir nos ambitions !”

L’éditeur de Mü Éditions nous confiait d’ailleurs en décembre dernier que l’organisation de la prochaine édition avait tout juste commencé en groupe restreint. La dynamique est donc lancée et nous pouvons nous attendre à une édition 2018 pleine de surprises !

 

Quelles répercussions sur l’année 2018 ?

Si il est encore trop tôt pour les lister, cette première édition a déjà eu un impact sur la stratégie 2018 des éditeurs concernés. Fin janvier, l’ARALL (Auvergne-Rhône-Alpes Livres et Lectures) organisait une rentrée littéraire de l’Imaginaire, l’occasion pour les éditeurs de l’Imaginaire de venir présenter leur catalogue à venir et les nouveautés de l’année. On remarque que beaucoup d’entre eux se lancent, ou se sont lancés, dans l’édition d’Intégral ou de livre de poche, deux types de publications qui semblent s’être bien vendues pendant le Mois de l’Imaginaire.

 

Voilà pour cet article bilan sur le mois de l’Imaginaire ! N’hésitez pas à laisser un commentaire pour venir le compléter, le préciser, ou simplement nous laisser vos impressions !

 

 

 

* Vous voulez connaître nos sources ? (Bon allez, d’accord !)
Sources : la page facebook du mois de l’Imaginaire et les événements associés, le kit presse de Utopiales et les supports de communications associés
Les éditeurs interrogés : Davy Athuil et Driss Embarek de Mü Éditions, les Moutons Électriques, Éric Marcelin de Critic Éditions, Emma Angot de Livre de Poche
Organisateurs d’événements interrogées pour les événements suivants : Les dédicace de Xavier Mauméjean, Eric Henninot, Alain Damasio et Aurélie Wellenstein et Rob Marty chez Critic Librairie à Rennes, Rencontre Bragelonne et rencontre avec les éditions Atalante chez Critic Libraire-Éditeur à Rennes, Rencontre avec les éditions Critic au Service Culturel de l’université Rennes 2, Vivergence par la troupe La Flamme à Rennes, séance de dédicace à la librairie de l’Odyssée de Lyon, Masterclass de l’Imaginaire organisée par l’Arald à Lyon, Rencontre et dédicaces avec Ange et Rodolphe Marty au Furet du Nord Carré Serant à Lieusant, Atelier et rencontre avec Cécile Delacour-Maitrinal à la médiathèque de Grand Quevilly, Table ronde : héros en quête de liberté dans la littérature fantasy organisée (entre autre) par Arsenal à Metz, dédicace de Pierre Léauté à l’espace culturel de Drefféac, dédicace d’Emmanuel Quentin au carrefour de Béziers, rencontre avec Michal Ajvaz à la librairie Oblique de Auxerre, le Galactic Days festival organisé par Auxerre Galactic Days à Auxerre.

 

Book-Station à l’heure des étirements

Salut à nos petits (et grands) 
abonnés adorés et…
… Bonne année, bien sûr !

■ ■ ■

Nous ne pouvons qu’imaginer votre stupeur face à l’amer constat de notre convenue prévisibilité… oui ce mot est moche, mais chez Book-Station, on a pas peur des mots moches !

Les fêtes de fin/début d’année étant derrière nous depuis belle lurette, nous nous devions de bondir sur cette ultime occasion de vous faire votre fête. Et autant dire que cette mouture 2018, on vous la souhaite fichtrement bonne ! Point de diableries, une quantité non négligeable de petites choses qui vont comme sur des roulettes et, si vous prenez soin de saupoudrer le tout d’une lichette de moments inoubliables, le pari sera déjà plus que tenu !

■ ■ ■

Le mois de janvier, si on en croit la rumeur, serait le mois des bonnes résolutions. Alors histoire de ne pas dénoter, chez Book-Station aussi on est sur le coup ! 
Au printemps, les choses sérieuses commencent ! Au programme, lancement officiel de la plateforme (quoi, qu’entends-je ? Il était temps ? … C’est vrai, un peu). La liste d’objectifs est encore longue comme deux bras, mais promis,  on va tout donner ! Nous avons passé le mois à organiser méthodiquement l’approche de cette échéance cruciale, pour le ravissement de vos mirettes et la félicité de vos coeurs, ce qui explique qu’une fois n’est pas coutume, nous manquons cruellement de nouvelles trépidantes à vous annoncer ce mois-ci. Saurez-vous nous pardonner ?

■ ■ ■

Autre événement méritant son lot de célébrations, nous pouvons dès aujourd’hui (et en avant première, bande de petits veinards !) vous annoncez notre partenariat avec le festival Les Intergalactiques !
Comme à l’accoutumée, la 7ème édition prendra à partie la merveilleuse ville de Lyon. Le thème de cette édition 2018 ? “Féminisme et Science-Fiction”, rien que ça !
On vous en dit plus très rapidement. En attendant, pour les plus curieux d’entre vous, on vous laisse jeter un oeil (ou deux) directement sur leur site :

www.intergalactiques.net

■ ■ ■

Si vous êtes en mal d’informations, vous pouvez toujours passer sur le blog. En plus de quelques unes de nos lectures, vous retrouverez la suite des aventures de mes joyeux collègues : retour en 2015 !

blog.book-station.fr

Trêve de palabres, levons nos verres imaginaires (ou pas) à l’année que nous allons passer ensemble ! Qu’elle soit mémorable et quoi qu’il advienne, forte en littérature !

La team Book-Station

Book-Station pousse la chansonnette

♪♪ Mon beau sapin, roi des forêts… 
… que j’aime ta verduuureuh… ♪♪

 

Les rues se drapent d’un blanc manteau à l’aura enchanteresse, délicate chorégraphie des flocons qui se jouent de nos regards émerveillés. Nuit incandescente, scintillant des milles feux de cet harmonieux ballet de formes et de couleurs. Doux craquement chaotique faisant de chaque pas un symbole. Récit d’un instant dont le temps est déjà compté… Comme le témoignage éphémère de notre singularité, chacun devenant malgré lui le conteur de sa propre histoire, celle d’où il vient, marquant de son emprunte une ville qui semble désormais ne plus dormir… enfin… ça et des gens pressés, des magasins dévalisés, des gens pressés de dévaliser des magasins, des magasins pressés de l’être, les klaxons aigris de ces conducteurs qui croient fièrement savoir ce qu’ils font (enfin je dis ça parce qu’on est en ville mais, au besoin, je peux vous la refaire au format “vallées/routes/chaumières/nains de jardin”)…

Bref ! T’as compris, le doute n’est plus permis, que ça te plaise ou non, c’est Noël ! 
Mais ça marche aussi avec Hanouka, le solstice d’hiver, la naissance de Noam Chomsky, ou le jour où ta mère a arrêté de t’appeler “mon lapinou” devant ton patron.

 

♪♪ We wish you a merry Christmas…
…we wish you a merry Christmas… ♪♪

 

Rooo allez, pas de ça entre nous ! Nul plaisir n’est à nos yeux plus grand, que celui de jouer les mauvaises langues… 
Mais c’est bien parce qu’au fond on le sait bien, que cette période de fête est avant tout synonyme d’un paquet de chouettes moments ! Et même qu’on vous le souhaite carrément ! On touche du sapin pour vous.

En ce qui nous concerne, je vous cache pas que… que ça sent surtout les vacaaaaances !!
Et oui et oui, pour l’occasion, Storymakers s’octroie une petite semaine de repos qui va bien, et ça… çaaaaaaaa… et bien ça explique pourquoi la newsletter est en avance. Voilà ! 

 

♪♪ Vive le vent, vive le vent… 
… vive le vent d’hivereeeeeeuh… ♪♪

 

 On vous a laissé le mois dernier en plein suspense sur ce qui arrivé à Rémi pendant le SLPJ de Montreuil.
Et bien figurez-vous que… tout s’est bien passé. Il a eu l’occasion de papoter avec pas mal de gens et le bilan est donc plutôt positif. Si beaucoup des éditeurs rencontrés à cette occasion souhaitent attendre la fin de la phase de beta pour s’intéresser de plus prêt au projet, nous avons su attiser une petite étincelle dans leur regard et ça : c’est quand même ‘achement bien.

 Nouvelle page sur le site, elle s’appelle “Comment ça marche”.
Tu vas pouvoir te faire une idée de la montagne qu’il nous reste à franchir en vue du grand lancement. T’inquiètes, on a tous notre premier Flocon.
Hé, hé, hé… Clique ici ! 

 Le #BookWishChallenge (tu retrouveras toutes les participations en suivant ce lien) est toujours en cours et ce jusqu’à lundi minuit !
On vous en dira plus le mois prochain, mais on peut dors et déjà annoncer que même s’il y a eu relativement peu de participants, le concours a été bénéfique. On sait de source sûr que vous avez été nombreux à suivre les jolies recommandations, voir carrément à préparer vos cadeaux de noël en conséquence, et ça, ça nous fait hyper trop plaisir ! En ce qui concerne les gagnants, promis on revient vers vous dans les jours à venir… héhé.
Pour retrouver toutes les participactions, c‘par lààà !

 Sur le blog, on vous présente Magalie, autrice de son état !
Vous la voyez, juste en dessous, avec son grand sourire ? Cliquez donc sur sa face, essuyez-vous les petons (un peu de civisme que diantre !), et entrez donc dans le monde impitoyable de l’autrice !

 

En bref, un petit tour d’horizon de ce à quoi peut bien ressembler sa vie, quelles options s’offrent à elle, avec qui elle est amenée à collaborer… bref, si ça vous intéresse vous savez quoi faire.
Un article by Otto le Grand, le Seul, l’Unique… si vous en doutiez, oui, il nous écoute.
Pssst… C’est là !

■ Ah ! Nouveauté exclusive de cette semaine, vous pourrez dorénavant retrouver nos newsletters sur le blog.
Si jamais vous avez envie de les partager à votre meilleur ami, votre grand-mère, ou que vous tentez d’apprendre à lire à votre poisson rouge (après tout qui sommes-nous pour juger)…
Tout est là ! 

♪♪ Jingle Bells, Jingle Bells.. 
… Jingle All The Way… ♪♪

Trève de plaisanteries, je sais pas vous, mais moi il faut encore que je règle son compte à la checklist pour dimanche, alors je vous retiens pas plus !

La team Storymakers vous souhaite une indécente quantité de super bons trucs pour cette fin d’année, et rendez-vous en 2018 pour la suite !

♪♪ … And Happy New Year ! ♪♪

 

Votre team Storymakers préférée

[On a lu] Le Bâtard de Kosigan, tomes 1 et 2

Rémi a lu les romans de Fabien Cerutti, publiés chez Mnémos : Le Bâtard de Kosigan, tomes 1 et 2 (L’Ombre du Pouvoir et Le Fou Prend le Roi)

 

Fantasy historique, Saga, Médiéval, Magie, Humour noir, Uchronie, Aventure, Anti-héros

Rémi

Cette saga m’a réconcilié avec les romans de fantaisie ET les romans historiques. Je suis un peu biaisé et pas forcément très objectif, du coup 😉 .

L’histoire démarre en 1339, mais bien différente de celle que nous connaissons. Êtres fantastiques et magies peuplent la terre et s’intègrent dans l’Histoire que nous connaissons avec une vraie finesse (que j’aimerais retrouver plus souvent) et la chamboulent. Un vrai bonheur à lire, d’autant plus avec un personnage principal de la trempe de Pierre Cordwain de Kosigan. Leader d’une troupe de mercenaires retords et dont les objectifs divergent parfois sensiblement de ceux de leurs employeurs, le Bâtard ne manque ni de ruse, ni de coups en traître pour ses ennemis.

Il se retrouve au cœur des machinations de ce XIVème siècle fictif, pour notre plus grand plaisir !

 

Pour retrouver son avis (très très bref) sur le tome 3, c’est par ici !

[On a lu] Une autre vie à Citara – tome 1

Léa a lu le roman auto-édité de Nathalie Bagadey : Une autre vie à Citara – tome 1, Tempétueuse Sylvine

Voyage, Fantasy, Jeunesse, Merveilleux, Nature, Menace, Sombre, Romance

 

Léa

Bienvenue dans la tête de Sylvine, jeune fille amnésique propulsée gardienne de tout un monde sans trop savoir pourquoi (bah ouais, vu qu’elle est amnésique, du coup…). Et parce que j’ai trouvé cette entrée en matière déjà vu, j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire. Quelques chapitres plus tard cependant, un élément déclencheur particulier va me permettre de me déconnecter de ces premiers chapitres et de découvrir pleinement l’univers, l’histoire, les personnages. Et si ma sensibilité littéraire n’est pas toujours en phase avec celle de Nathalie Bagadey, j’ai passé un bon moment avec Citara. La fin (n’ayez crainte, je ne spoilerai rien !) m’a quand même un peu laissé sur ma… faim. Je trouve l’idée très originale mais les implications qu’elle peut avoir sur l’univers me laisse un peu perplexe. J’ai donc bien envie de lire la suite pour voir où Nathalie va nous emmener après ça !

Si vous avez lu Une autre vie à Citara, n’hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires ! Comme vous l’avez sûrement compris à la lecture de ma mini-chronique, je suis encore partagée sur cette lecture et j’en débattrais avec plaisir !

Vous êtes intrigués ? Voulez en savoir plus ? Lire des critiques un peu plus complètes ? Suivez le lien !

Une autre vie à Citara