[On a lu] Les Recueils d’Occultes Racines – tome 1

Léa a lu le roman de Sarigan, publié chez les éditions Mille Cent Quinze : Les Recueils d’Occultes Racines – tome 1, Le Livre d’Hélène.

Voyage, Initiatique, Fantastique, Jeunesse, Merveilleux, Nature, Menace, Sombre

 

Léa

Beaucoup de personnages dans beaucoup de décors différents pourraient rendre les premiers chapitres un peu confus sans le côté très cinématographique des descriptions. Une serre aux allures de célèbre chocolaterie, une fillette insomniaque très adultes et des grands très enfantins… Si le livre d’Hélène ne m’a pas tenu aussi éveillé que son personnage principal, j’ai quand même hâte de lire la suite.

 

Vous êtes intrigués ? Voulez en savoir plus ? Lire des critiques un peu plus complètes ? Suivez le lien !

Le Livre d’Hélève

 

Objectifs release !

Dans les locaux de Book-Station, dérangeant même la pause repas, une frénésie studieuse comblait les breaks de l’équipe. Et pour cause ! Il nous fallait définir les fonctionnalités et améliorations nécessaires au lancement officiel de Book-Station. C’est à présent chose faite ! Admirez donc, et en avant première, nos objectifs de release :

  • Ajout de galeries médias destinées à présenter vos images et vidéos
  • Optimisation des interfaces administrateur
  • Possibilité d’importer directement les données de vos collaborateurs, catalogues et événements sur la plateforme
  • Amélioration de l’affichage et ajout d’options de recherche, de tri et de filtrage sur l’ensemble des listes et mosaïques présentes sur la plateforme (résultats de recherche/contenus associés/carnet de contact/listes de liens externes/écrits/etc.)
  • Possibilité de sélectionner les mots clés par catégories afin d’améliorer la navigation et le référencement
  • Les demandes de contact se feront désormais entre profils. Les informations liées à votre compte utilisateur ne seront alors utilisées que pour la gestion de ce dernier (réglages des paramètres, gestion de l’abonnement, etc.)
  • Création de compte utilisateur à partir d’un profil existant : le profil sélectionné est associé à un nouveau compte généré automatiquement (avec envoi d’un lien par e-mail afin de permettre au nouvel utilisateur de saisir les identifiants qu’il souhaite associer à ce nouveau compte)
  • Implémentation du système de gestion collaborative : partage des droits de gestion/modification des contenus entre différents utilisateurs
  • Possibilité de transférer des contenus vers d’autres comptes utilisateur
  • La fonction de suivi des contenus permettant d’être notifié des actualités/modification liées aux contenus de votre choix
  • Un espace “Biblio” (la terminologie n’est pas figée) où vous pourrez retrouver vos favoris
  • La possibilité de partager vos contenus Book-Station sur les réseaux sociaux
  • Une option permettant la suggestion de contenus à un autre utilisateur (demande soumise à acceptation par le propriétaire)
  • Une section “Ils parlent de moi” (la terminologie n’est pas figée) afin d’accéder rapidement aux critiques/articles/chroniques liées à un contenu
  • Refonte de la description des histoires : mise en avant du ou des profils “auteur(s)” liés à une création.
  • Fiches histoires : gestion des différentes éditions/formats/informations techniques
  • Une section Actu’ permettant de communiquer sur l’actualité de votre choix et de  diffuser vos fils d’actualité facebook, twitter et G+
  • Mise en place du système d’abonnement et des fonctionnalités de paiement
  • Amélioration de la navigation entre les différents Écrits
  • Ajout du système de certification destiné à assurer que l’identité de la personne à l’origine d’un contenu a bien été vérifiée
  • Ajout progressif d’outils de gestion de statistiques liées à votre activité sur la plateforme (analyse de fréquentation/nombre de clics/parcours utilisateur/statistiques avancées/etc.)
  • Refonte de l’affichage des images de couverture des profils, histoires et événements (différenciation selon le type de fiche)

Comme d’habitude, nous vous tiendrons au courant de nos avancés sur cette page. Vous pourrez également retrouver nos progrès sur le site Internet de Book-Station d’ici quelques semaines.

Bien à vous,

Les développeurs

Mais… Comment ça marche-t-il donc ?


Salut Internet,

 

Vous voulez en savoir plus sur les fâââmeux acteurs des mondes du livre ? Vous n’en pouvez plus de lire la fâââmeuse formule à tout bout de champ dans la com’ de mes… “collègues” ? C’est pour répondre à cet incoercible besoin de satisfaire à votre curiosité avide que je suis là aujourd’hui. Alors accrochez-vous à vos slips, vous vous apprêtez à découvrir en exclusivité presque mondiale la vision Story-makeresque de ce mécanisme huileux qu’est la grande chaîne du livre.

“La chaîne du livre” est en soi une analogie déjà forte de sens. Si cette logique est vraie pour de nombreux corps de métier (pour ne pas dire tous), tout le monde n’est pas nécessairement au fait des subtilités propres à chacun.

À l’image d’une chaîne, donc, le monde du livre est composé de maillons (certains diraient acteurs, moi je préfère “mignons”, mais par souci de neutralité nous parlerons de maillons) qui interagissent entre eux. Ces maillons sont légions et, pour la plupart, inconnus au bataillon. De l’auteur au lecteur, de l’idée génialement fulgurante à ce délicat assemblage de fines tranches pulpeuses et fortes en symboles,, une myriade de petites et grandes mains entrent en jeu pour venir enrichir votre bibliothèque adorée. Évidemment, j’aurais pu disserter des heures sur qui de l’oeuf ou la poule à pondu le plus beau chapitre, mais avec un peu de recule, il serait bien réducteur d’arrêter là notre réflexion. Essayons plutôt de décortiquer tout ça.

Un “tout ça” un tantinet complexe il est vrai. Les frontières entre les rôles de chacun sont parfois mal définies (voir inexistantes) et nombreux sont ceux qui optent pour la casquette à visières multiples.

 

 

Dis donc, Otto, tu nous prendrais pas un peu pour des becs à foin ?! Et voilà que vous vous offusquez encore. Quel point sensible ai-je encore effleuré cette fois ? Pourrait-on au moins entrer dans le vif du sujet avant que cet article ne se transforme en pugilat ?!

 

La croyance populaire a fâcheuse tendance à réduire les métiers du livre à 4 protagonistes : l’auteur, l’éditeur, le point de vente et le lecteur. Si cette vision des choses est donc plutôt réductrice, elle permet néanmoins de définir 4 grandes familles d’acteurs évoluant au sein de cette chaîne (c’est si bon de ranger les gens dans des cases !) :

 

Les créateurs 

Les créateurs fournissent la matière première de l’ouvrage.

De l’idée originale habilement mise en mots et fruit de la créativité débridée de l’auteur, aux traducteurs, illustrateurs, graphistes et autres photographes, dont la tâche et de créer, pour une œuvre, l’écrin qu’elle mérite.

 

Les concepteurs 

Les concepteurs interviennent pour donner forme à une création.

L’éditeur fait figure de chef d’orchestre. Il est là pour faire le pont entre les différents corps de métiers. Garant de la viabilité du projet, c’est également lui qui détermine la ligne éditoriale à respecter, ainsi que les objectifs à atteindres.

Les correcteurs et maquettistes, notamment, sont là pour assembler les pièces du puzzle tout en assurant la qualité du produit fini.

Enfin vient l’étape de la fabrication à proprement parler. C’est aux imprimeurs, relieurs, intégrateurs (…) que revient ce travail dit de “façonnage”.

 

Les diffuseurs-distributeurs 

Les diffuseurs-distributeurs font le lien entre le produit fini, l’objet livre, et sa mise à disposition auprès des lecteurs.

Les diffuseurs sont en charge de l’ensemble des opérations commerciales et marketing mises en oeuvre pour promouvoir une création, tant au niveau des futurs acheteurs que des différents réseaux de vente. Ils sont ainsi amené à travailler avec des annonceurs et des publicitaires.

Les distributeurs s’occupent de l’activité logistique et prennent donc en charge la gestion physique de l’oeuvre, en assurant son stockage ainsi que son transport. Ils ont également à charge la gestion des commandes et des retours de stocks.

Il est à noter que la terminologie “diffuseur-distributeur” est couramment employée, dans la mesure où nombre des sociétés proposant ce type de service assument les deux casquettes.

 

Les prescripteurs

Les prescripteurs lisent, discutent, critiquent, décortiquent et recommandent (ou non) une création littéraire.

Finalement, chaque maillon de cette chaîne est un peu prescripteur. Si le lecteur conseille ses livres préférés autour de lui, les auteurs et les éditeurs font la promotion de leurs créations durant les salons, au même titre qu’un libraire recommande des lectures à ses clients.

En parallèle, les critiques et chroniqueurs littéraires de tous bords entrent à leur tour dans la danse. S’adressant directement aux lecteurs, ils jouent un rôle déterminant dans le travail de prescription réalisé autour de la sortie d’une œuvre.

 

Les autres

Parce qu’à mon grand dam, on ne peut pas tout ranger dans des petites cases bien propres, il existe tout un panel d’autres acteurs qui gravitent autour de cette chaîne et sont présents à différents embranchements : agents et représentants littéraire, juristes, archivistes, syndicats, structures officielles (SNE, CNL, Région, etc.), outils dédiés…  Et vu que je suis un chouette type, je dédierai évidemment un article à chacun de ces inclassables larrons.

 

 

Mais comme un petit dessin vaut parfois mieux qu’un long discours… j’ai mis notre responsable coloriage sur le coup. Si on ajoute à ça mes légendaires prouesses pédagogiques, vous devriez, je l’espère, y voir une véritable révélation schématique :

 

Des fois que vous vouliez avoir l’image en plus grand… 

 

C’est joli, hein ? C’est plutôt clair, en plus. Évidemment, le graphiste se devait de rester synthétique par souci de lisibilité, mais dans les grandes lignes c’est assez fidèle à l’idée qu’on s’en fait.

 

Voilà, je crois que j’en ai assez dit pour aujourd’hui.

Pour la prochaine fois, je vous prépare un petit article – tenez vous bien – dédié aux créateurs (et c’est pas de moi qu’on parle là) ! Ça sera pour moi l’occasion d’entrer un peu plus dans le détail sur les rôles de chacun dans cette drôle de machine.

Dans mon humble démarche, je vous laisse vous déchaîner en commentaires : balancez-moi avis, désaccords, arguments, contre-arguments… En bref, dîtes-moi comment vous la voyez vous, cette grande chaîne du livre !

Projet à suivre, donc…

Otto.

[On a lu] Où s’imposent les silences

Léa a lu le roman de Emmanuel Quentin, publié chez Mü éditions : Où s’imposent les silences.

Roman, SF, Fantastique, Univers Parallèles, Polar, Mystère, Sombre

Léa

Un roman avec autant (sinon plus) d’ambiances que d’univers, toutes très marquées et marquantes, montagne russe de la diversité. Si la fin arrive un peu vite à mon goût, j’ai passé un très beau moment perdu dans la tête de ces personnages plein de mystères.

 

Vous êtes intrigués ? Voulez en savoir plus ? Lire des critiques un peu plus complètes ? Suivez le lien !

Où s’imposent les silences

 

Update du 12/10/2017

Quelles nouveautés et améliorations peut-on trouver sur le site de Book-Station cette semaine ?

(Attention : liste exhaustive – donc un peu indigeste littérairement parlant – à visée informative)

♦ L’association des contenus : refonte graphique et fonctionnel

♦ Correction de l’import des fichiers

♦ L’affichage des notifications est fonctionnel

♦ Création de l’événement du Mois de l’Imaginaire

♦ Amélioration de la version mobile

♦ Inscription à la newsletter corrigée

♦ Mise à jour de la page de présentation

À venir prochainement : une page « comment ça marche » pour les explications plus techniques

 

 

N’hésitez pas à venir nous demander plus d’informations, nous prendrons le temps de vous répondre.

On se retrouve pour un prochain bulletin d’informations,

 

Les développeurs

 

[On a lu] Moi, Peter Pan

Nicolas et Léa ont lu le roman de Michael Roch, publié chez Mü éditions : Moi, Peter Pan.

 

Roman, Poétique, Philosophique, Mélancolique, Onirique, Initiatique,

Tout public- avec plusieurs niveau de lecture

 

 

 

Nicolas

Pas mon style d’habitude mais vraiment accroche coeur. Spécial kiff pour l’attaque de zombies pirates !

 

Léa

Une poésie de la prose qui met du baume au coeur. Une descente aux enfers tout en mélancolie.

 

 

Pour avoir toutes les infos’ et dénicher des chroniques plus complètes que les nôtres (ce qui n’est pas très dur, vous en conviendrez), cliquez juste en dessous !

Moi, Peter Pan